Dans un mouchoir

Les volets mi-clos à
cause de la forte
lumière matinale d'été
 
je baisse la tête et
joins contre mon nez
les bouts de mes doigts
 
dans une posture de prière
afin de me moucher
et pour déloger toute
 
cette poussière ubique
à laquelle je deviens
allergique et qui à
 
profusion m’a pénétré
quand j'ai secoué les draps –
et c'est alors qu'entre
 
mes mains jointes
le mouchoir en papier
d'un blanc pur pris
 
dans un rayon puissant
se met à le répercuter
et mes paumes sous mes yeux
 
incrédules s'embrasent.

Aucun commentaire: