tenir sa langue

tenu –
que torréfie mon poing –

ce sur quoi je ferme la main
quand je l’ouvre autre m’ouvre.

2 commentaires:

Dominique Boudou a dit…

Je ne vous connaissais pas et vous découvre avec grand intérêt.

Stéphane a dit…

Ce que vous me dites là m'est d'un grand soutien. Merci, Dominique, soyez ici chez vous.