à force d'emprunts

quand et par qui commence ce chemin
si souvent emprunté de se maudire, de se rendre malheureux ?

c'est le possible cap au bout du geste d'abord,
mais que la colère tournée ouvre en une voie contre soi,

chemin pris et repris.
et se creuse une gorge

d'où je n'oublie que les bords de l'ornière
sont des lèvres faites de ce que rejette la voie.

1 commentaire:

Christine SG a dit…

oui, mais
c'est NOTRE chemin
fait à NOTRE pied
une ornière juste assez large