soluble

tout
me rappelle
tout.

je regarde
les choses, c'est moi.

je ne quitte plus.

j'agrée être où que j'aille et vienne.

et si j'ai dans l'idée que je me noie,
l'eau,

c'est moi.

2 commentaires:

Jean Marc Flahaut a dit…

on sent l'écrivain, on sent le lecteur. tout est en place, tout est à l'heure.

Stéphane a dit…

Merci, Jean Marc, pour ces inestimables mots qui un instant me rendent entier.